Protectionnisme ou libre échange ?

Pour réviser le chapitre sur la mondialisation dans la perspective du devoir de 4 heures type bac allez sur les sites :
  1. pour un protectionnisme européen : dont l'ambition est de préconiser un protectionnisme dit moderne ne visant pas à se replier sur lui même mais à favoriser à l'adaptation dans un monde ou la concurrence est de plus en plus exacerbée et dans lequel les évolutions sont toujours plus rapides :http://www.protectionnisme.eu/

En particulier lisez l'article suivant d'Emmanuel Todd dans Télérama : «le premier candidat qui contestera le libre-échange cassera la baraque»
Entretien à Télérama, 28 février 2007
Télérama : Face à la concurrence des pays émergents, un "protectionnisme européen raisonnable" s'impose, estime l'historien. Pourquoi l'économie n'est-elle pas au centre du débat électoral? Emmanuel Todd : Serait-il en voie de devenir le gourou des politiques ? Rappelez-vous sa fameuse note de l'automne 1994, Aux origines du malaise politique, qui permit à Jacques Chirac de mener campagne sur la « fracture sociale ». Peu se souviennent que, dès 1976, à l'âge de 25 ans, le jeune démographe Emmanuel Todd avait prédit dans La Chute finale la décomposition de l'Union soviétique. En 2002, il règle aussi le sort des Etats-Unis (Après l'empire) et continue de guetter leur effondrement. Et voilà qu'à l'automne dernier, il est parti en guerre contre les « candidats du vide » que sont à ses yeux Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Son nouveau combat ? La création d'une aire protectionniste européenne, afin de soulager les classes laborieuses des maux du libre-échange. A voir la virulence des réactions qu'il suscite, il semble que le petit-fils de l'écrivain Paul Nizan et le fils du journaliste Olivier Todd gratte à nouveau là où ça fait mal… Le 13 septembre 2006, vous déclariez dans une interview au Parisien : « Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont “les candidats du vide”. » C'est toujours votre opinion ? A ce jour, je ne vois pas ce qui pourrait me faire changer d'avis. Je les appelle comme ça non pas pour leur côté people, la brume autour de leur vie de couple, mais pour une absence de discours sur la seule chose qui intéresse et angoisse les Français : le système économique qui a engendré la pression sur les salaires et l'insécurité sociale. Toutefois, il serait injuste de jeter l'anathème sur Sarkozy sous prétexte qu'il dit tout et n'importe quoi, et sur Ségolène Royal parce qu'elle ne dit rien sur l'économie, sans ajouter que François Bayrou les a malheureusement rejoints. Je persiste à dire que s'ils ne mettent pas la question du libre-échange au cœur de leur programme, ils seront à côté de la situation réelle du pays, des souffrances des gens. Cela explique que la campagne ne démarre pas, et que le corps électoral ne suive pas.
Lire la suite sur le site de Télérama

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Juste une petite question, le devoir, il est de 3h ou 4h? Parce que dans votre article vous mettez 4h ms à ce que je sache c'est 3h, non?

Mme et Mr Lafon a dit…

c'est malheureusement trois heures tu as raison