publicité et développement durable

Nous ouvrons une nouvelle rubrique débats en tous genres. Cette rubrique ne vise pas seulement à apporter les connaissances du cours, ou les méthodes de SES mais à les compléter en proposant d'ouvrir la discussion sur des thèmes d'actualité, de réflexions, voir de conflits (théoriques, idéologiques,etc.)


Comme le démontre tous les jour l'excellent SOS SES (comment cf fait-il pour tenir ce rythme ? le lien est : http://sosses.over-blog.com/), l'objectif des SES n'est pas de proposer des analyses indiscutables, des théories clés en mains , mais tout au contraire d'amener les élèves (futurs ou déja citoyens) à se poser des questions , et à débattre en comprenant la complexité des solutions.






Premier thème la pub un outil pour contribuer au développement durable ?



Notre réflexion est partie d'un article de libé : "sus aux pseudo-pubs écolos " qui commence ainsi : "La pub pollue. Nos boîtes aux lettres, la planète et nos cerveaux. Tel est, en substance, le message de la campagne commune actuellement menée par les militants antipub de Résistance à l'agression publicitaire (RAP) et les ONG écologistes réunies au sein de l'Alliance pour la planète (WWF, Greenpeace, fondation Nicolas Hulot, etc.). D'après le ministère de l'Ecologie et du Développement durable, les prospectus, publicités ou journaux gratuits s'entassent dans les boîtes aux lettres à raison de 40 kilos par an et par foyer. Ces supports nécessitent beaucoup d'encre et de papier traité. Et la publicité pollue aussi indirectement en vantant des produits énergivores (l'écran plasma) et polluants (l'emblématique 4 x 4)." pour lire la suite : http://www.liberation.fr/actualite/terre/222439.FR.php



  1. Pourtant le ministère de l'écologie et du développement durable utilise la pub pour sensibiliser les consommateurs :


- campagne "il n'y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire " : lien : http://lesgestes.ecologie.gouv.fr/ et cliquez sur la fenêtre "l'écologie a besoin de nous tous" pour voir les animations de la campagne





- mais aussi : la campagne "Réduisons vite nos déchets, ça déborde





et paradoxalement aussi la campagne : stop pub




est-ce le serpent qui se mord la queue ?


2- sur le site du PNUE (programme des nations unis pour l'environnement) des pubs responsables pour inciter les ménages à un développement durable :










une pub espagnole qui joue sur l'humour pour inciter les individus à économiser l'eau :http://www.unep.fr/pc/sustain/advertising/ad/ad_details.asp?id=17868&cat=5

Mais aussi :




une pub française qui joue sur l'ethnocentrisme de l'occidental pour soutenir les ONG qui répondent aux vrais besoins des PVD : http://www.unep.fr/pc/sustain/advertising/ad/ad_details.asp?id=44043&cat=5

Mais sur le même site : une pub vantant les mérites de wal-mart pourtant plus connu pour sa politique de régression sociale que pour ses politiques de lutte contre les discriminations :




http://www.unep.fr/pc/sustain/advertising/ad/ad_details.asp?id=36352&cat=4


3- Finalement on voit ici toute l'ambiguité des campagnes publicitaires bien mises en évidence sur le site : http://www.lalliance.fr/xmedia/atelier_BVP/ : dont est tirée la pub de véolia environnement

l'alliance parle de blanchiment écologique : "L'argument écologique permet de vanter dans une publicité ou sur un emballage les caractéristiques écologiques d'un produit ou service, ou ses avantages pour la protection de l'environnement. Du fait de l'engouement actuel pour des produits plus respectueux, d'une part, cela permet d'orienter le consommateur dans ses choix, et d'autre part, cela pousse les entreprises à innover pour modifier leur offre.
Or, depuis quelques années, de plus en plus de produits et services sont présentés comme "écologiques", "protégeant la nature" ou "protégeant l'environnement", alors que l'intérêt du produit ou du service pour la nature est minime, voire inexistant. C'est d'autant plus critiquable que l'argument écologique est très utilisé pour les produits et par les entreprises les plus polluants : voitures, produits chimiques, sociétés pétrolières...
Cela s'appelle faire du blanchiment écologique ou de la "désinformation verte" (greenwashing en anglais), parce que cela donne une aura écologique à des entreprises et à des produits qui ne le sont pas.



Alors qu'en pensez vous :
  1. Etes vous sensibles aux campagnes de pubs pour le développement durable

  2. Pensez vous qu'il faille utiliser les armes du modèle productiviste pour le combattre ?

  3. Ou considérez vous que le blanchiment écologique va décrédibiliser la communication pour le développement durable ?

4 commentaires:

moebius a dit…

Bonjour
je vois que vous aussi vous faites très fort pour tenir le rythme.
J'aime bien cet article, plein de liens avec des questions qui soulèvent des problématiques intéressantes.

moebius a dit…

Je voulais continuer le commentaire:
on s'aperçoit effectivement que le développement durable fait vendre.
Les entreprises ont compris ce qu'elles pouvaient en retirer. Personnellement, cela ne me gêne pas si elles oeuvrent réellement dans ce sens. Après tout, on peut inciter à plus d'innovation de produits ou de procédés "écologiques". C'est alors le problème des normes environnementales qui est posé: quelles normes ? Qui contrôle ? Comment ? Avec quelle légitimité ?
Votre question porte sur la publicité et le développement durable. Il faut donc, pour y répondre, s'interroger sur les fonctions de la publicité: information et / ou séduction ?
Votre question 2 est redoutable
Mais bon, je m'arrête là...
Je voulais juste participer au débat et vous communiquer ce lien sur les campagnes de Greenpeace (pub ou pas ?)
ici http://raleblog.blogspot.com/2006/12/greenpeace.html

Un fidèle lecteur et en plus je vous ai mis dans mes ressources web (je fais votre pub si si, c'est de l'info- séduction, j'assume)

Jay SES Blogs a dit…

Moebius , merci pour le lien et pour le référencement (quel terme horrible !)
je vais essayer de rebondir sur les normes environnementales, mais comme vous le dites cela nécessite la prise en compte d'éléments comme la mondialisation ,la volonté de protéger une industrie non compétitive , etc.

moebius a dit…

bonjour
vous avez vu sur le café pédagogique expresso d'hier, c'est au tour de marjorie Galy de faire la une. Moi je l'ai fait le 5 décembre, et F Jarraud m'a recontacté pour faire un article plus approfondi. Je pense que vous devriez également écrire au café pour être dans l'expresso !

Je voulais vous demander comment peut-on faire pour être averti de la parution de vos articles ? Il n'y a pas de newsletter (ou j'ai mal lu comme les élèves, distrait que je suis en ce moment).